Service de sécurité incendie intermunicipal Deux-Montagnes / Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Un peu d’histoire

Il est mentionné dans le livre « Ville de Deux-Montagnes 1804 - 1994 » qu’au début des années vingt, Saint-Eustache-sur-le-Lac offrait bien peu de services. Or, en cas d’incendie, on faisait appel à la pompe appartenant au village de Saint-Eustache.

Le 2 juillet 1948, « La brigade d’incendie de Saint-Eustache-sur-le-Lac » voit le jour. Sous la direction du chef de police J.E. Beauchemin, elle compte 4 pompiers volontaires.

C’est en 1992, à la suite d’une fusion de services, que ce dernier adopte le nom de « Service de sécurité incendie intermunicipal Deux-Montagnes / Sainte-Marthe-sur-le-Lac » et dessert depuis les villes de Deux-Montagnes et de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Monsieur Melvin Ray Mills, qui joint les rangs de « La brigade d’incendie de Saint-Eustache-sur-le-Lac » en janvier 1963, devient le directeur en avril 1979, poste qu’il occupera jusqu’à sa retraite en 1996.

         

   

La vieille caserne située sur le chemin d'Oka près de l'intersection de la 8e avenue à Deux-Montagtnes a été occupée jusqu'en 1988

En 1974, monsieur Ron Hunt joint les rangs du Service et devient, en 1985, directeur adjoint travaillant ainsi aux côtés de monsieur Mills. Monsieur Hunt occupe depuis 2002 le poste de directeur du Service.

      


Notre portrait aujourd’hui

Le Service compte parmi son personnel à temps plein, un directeur, un chef en prévention et une adjointe administrative. Parmi le personnel à temps partiel, il y a un chef aux opérations, une secrétaire ainsi que le personnel de la brigade qui compte pour sa part, 36 pompiers dont 2 capitaines et 6 lieutenants.

Le Service compte deux (2) casernes soit la caserne no. 6, située sur la 8e Avenue à Deux-Montagnes logeant entre autre, les bureaux administratifs, et la caserne no. 5, située sur le boulevard des Promenades à Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Le Service retrouve sur son territoire quelques bâtiments en hauteur, une usine de filtration, plusieurs résidences pour personnes âgées, écoles et garderies. Ces derniers sont considérés comme des bâtiments à risque plus élevés.

Chaque année, les membres du Service répondent à plus de 500 appels, en plus de s’impliquer dans plusieurs activités sociocommunautaires à titre de bénévole afin d’aider leur communauté.

Organigramme




Copyright © 2014 Incendie Deux-Montagnes / Sainte-Marthe-sur-le-Lac | Design: Brad Mills